• NOUS CONTACTER
  • (+221) 33 869 78 00

SIGNATURE DE CONVENTION ENTRE LA CNAAS ET LE PROJET AGRIJEUNES

Déc 06, 2021 (0) comment

Cnaas & AGRIJEUNES

Signature de convention entre la CNAAS et le projet AGRIJEUNE, ils s’engagent à hauteur de 75 %, afin d’assurer les jeunes sénégalais dans le secteur agricole.

« Il s’agira d’assurer toutes les activités dans le secteur agricole que le projet AGRIJEUNES possède, mais également de tout autre type d’assurance qu’il s’agira d’identifier ensemble avec le projet AGRIJEUNES, parce qu’il y’a un volet qu’on va cofinancer ensemble… », selon Mouhammadou Moustapha Fall, Directeur Général de la CNAAS

Mouhamadou Moustapha FALL

Si l’assurance agricole (A.A) est devenue une institution au Sénégal ou en Afrique, elle, cette assurance agricole (A.A) est incarnée à 100% par la compagnie nationale d’assurance agricole du Sénégal (CNAAS), mise en place sur l’initiative de l’État du Sénégal, qui est en partenariat avec le secteur privé, afin de créer une société anonyme d’assurance qui s’occupe de la sécurisation des investissements dans le secteur agricole, mais aussi au sens le plus large possible, a appris, vendredi 04 juin 2021, le reporter du journal agricole de Sénégal (www.rondelleplus.org), au cours d’une convention de signature entre la compagnie nationale d’assurance agricole du Sénégal (CNAAS) et le Projet AGRIJEUNES, un programme du Ministère de l’Agriculture et de l’Équipement Rural (MAER), dont son objectif principal est de participer à l’insertion des jeunes sénégalais dans le secteur agricole en créant ce que l’appelle, aujourd’hui, AGRIPRENREUR, c’est-à-dire, des entrepreneurs agricoles dans les 14 régions du Sénégal, les 45 Départements du Pays et de ses plus de 2000 villages, au profit du meilleur pris en charge des emplois au Sénégal, une priorité immédiate de l’État du Sénégal, sous la houlette de son Excellence Macky Sall, Président de la République du Sénégal. « L’intérêt de cette signature de convention entre la CNAAS et AGRIJEUNES, c’est d’abord, la vision du projet AGRIJEUNES au Sénégal, qui est basée sur la jeunesse, qui constitue une bonne proportion de notre population sur l’engagement citoyen, il faut avoir un sens citoyen, des jeunes avec un fort engagement, un fort sens citoyen. Également, dans leur vision, l’innovation est une problématique majeure. En combinant ces deux notions, le projet AGRIJEUNES croit pouvoir résoudre le problème de l’inclusion des jeunes au Sénégal dans les activités, non seulement d’exploitation familiale (E.F), mais également dans les activités, dans les secteurs rentables, dans le domaine agricole, donc le projet AGRIJEUNES est là pour ça. Engagement Citoyen, Innovation, Inclusion des jeunes, mais l’innovation, c’est là qui fait que l’apport que la CNAAS apporte au projet AGRIJEUNES . L’Assurance est un instrument d’innovation, l’assurance est un instrument financier, d’innovation qui permettra aux jeunes d’accéder aux crédits et qui permettra aux jeunes d’avoir plus d’initiative pour entreprendre, puisqu’étant sûr que quand il y’aura des imprévus, qui remettra en cause la rentabilité de leurs activités, il y’a une institution qui est là, c’est-à-dire, la compagnie nationale d’assurance agricole du Sénégal (CNAAS), afin de les orienter dans le secteur de l’assurance agricole », a soutenu, face à la presse agricole sénégalaise, africaine et internationale, Monsieur Mouhamadou Moustapha Fall, Directeur Général de la CNAAS, dans le contexte de la foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA), 21ième édition du genre, dont le thème est axé sur : « Rester Ici, Travailler Ici, Réussir Ici… Pour Une Agriculture Levier de la Relance Économique », où la compagnie nationale d’assurance du Sénégal (CNAAS) a été fortement représentée par deux stands d’expositions : Qui dit Mieux !

Mr Moustapha fall DG CNAAS

À en croire, Mouhamadou Moustapha Fall, en ces termes : « Il s’agira d’assurer toutes les activités dans le secteur agricole que le projet AGRIJEUNES possède comme les activités agrosylvopastorales et halieutiques, d’assurer les activités à travers l’assurance des équipements déjà, à travers l’assurance des récoltes puisqu’il s’agit de l’agriculture, des pertes récoltes. Il s’agira également de l’assurance des mortalités des animaux pour la production animale, mais également de tout autre type d’assurance qu’il s’agira d’identifier ensemble avec le projet AGRIJEUNES , parce qu’il y a un volet qu’on va cofinancer ensemble pour faire des termes de références (TDR), identifier des secteurs rentables, des créneaux rentables, identifier de nouveaux besoins, afin d’élaborer de nouveaux produits encore innovants, encore plus rentables au profit des jeunes dans le secteur agricole ».

Pour rappel, sous la houlette du Coordonnateur d’Agrijeunes, Massamba Diop, l’engagement pris afin d’assurer les jeunes dans le secteur agricole à travers le Projet AGRIJEUNES auprès de la CNAAS est estimé à hauteur de 75% : Labourons chers jeunes du Sénégal !

Par Amadou Tidiane Sow

Cellule Communication de la CNAAS 

Comment (0)

Leave a Comments